Info sur les ampoules halogènes

La lumière halogène

La lumière halogène se distingue par son éclat. Elle assure un éclairage contrasté, riche et vif des espaces et favorise le travail actif et créatif. Sous une lumière halogène, les couleurs paraissent plus fraîches, les objets en chrome, en cristal et en argent qui réfléchissent fortement la lumière donnent des reflets du plus bel effet.

Les nombreux types de lampes halogènes permettent de créer des solutions spécifiques en matière d'éclairage, dont l'objectif est non seulement d'utiliser l'espace de façon fonctionnelle, mais aussi de répondre au besoin de l'individu en matière de confort visuel et d'ambiance. Elles permettent d'assurer un éclairage doux, sur un large espace, sans zone d'ombre ou de diffuser des faisceaux bien définis pour un grand nombre d'éclairages, assurant ainsi une mise en valeur personnalisée. Les lampes halogène ont une température de couleur supérieure à celle des lampes incandescence.

Leur durée de vie est plus longue que celle des lampes à incandescence, leur flux lumineux est supérieur à puissance égale et, grâce à leur cycle halogène, la quantité de lumière émise est constante pendant toute la durée de leur vie. Les lampes halogènes peuvent fonctionner sur gradateur de façon à régler le niveau d'éclairage en fonction des besoins.

Certaines lampes halogènes peuvent fonctionner sous 230V et peuvent être directement raccordées à l'alimentation secteur 230V sans transformateur, il existe aussi d'autres modèles très basse tension généralement en 12V. Ces derniers modèles nécessitent un transformateur adapté pour fonctionner sous une tension d'alimentation de 230V.

Les lampes halogènes très basse tension offrent des avantages particuliers : la compacité, une très bonne efficacité et la possibilité de créer des luminaires de faibles dimensions, plus agréables, destinés à de nombreuses applications. Les lampes halogènes très basse tension sont disponibles avec ou sans réflecteur.

Pour de nombreuses applications, il existe des lampes halogènes très basse tension à réflecteur dichroïque à faisceau froid. Les réflecteurs à infrarouge de ces lampes permettent de dégager vers l'arrière jusqu'à 66% de la chaleur diffusée de sorte que l'objet éclairé est soumis à une chaleur atténuée. Ces lampes diffusent une lumière encore plus froide, plus blanche (température des couleurs jusqu'à 3 200 K). L'effet "nacré" du réflecteur ajoute un effet esthétique.

Dans les lampes incandescence comme dans les lampes halogènes, un filament de tungstène réfractaire est monté dans une ampoule remplie de gaz inerte et porté à incandescence par un courant électrique. Cette action produit de la lumière et de la chaleur. La température élevée du filament provoque toutefois l'évaporation, puis la condensation de petites particules de tungstène sous forme d'une pellicule noire sur la surface intérieure de l'ampoule. L'efficacité lumineuse augmente en même temps que l'évaporation du tungstène, au fur et à mesure que la température du filament s'élève. Ce processus diminue la durée de vie de la lampe. Une augmentation de tension non supérieure à 5% relève de 25% la lumière émise, mais diminue de 50% la durée de vie de la lampe.

Les lampes halogènes ont permis de limiter ces inconvénients dans une très large mesure. Les enveloppes des lampes halogènes sont en verre à quartz et de dimensions beaucoup plus réduites. Le verre quartz est très bien adapté aux températures élevées et les enveloppes de faible dimension assurent une certaine stabilité. La pression du gaz est plus élevée, ce qui renforce l'effet de frein, et l'on ajoute les halogènes au gaz : on obtient le cycle halogène. Le cycle halogène réduit le noircissement de la lampe par vaporisation de tungstène et assure un flux lumineux constant.

A une température d'environ 1400°C, la vapeur produite par le tungstène porté à une température élevée se combine à l'haloïde gazeux avant d'atteindre la lampe. Par effet de convection, l'haloïde du tungstène circule à proximité du filament porté à haute température et se dissocie.

Les particules de tungstène sont restituées au filament et les halogènes libérés pour reproduire le cycle. Ce phénomène cyclique assure les avantages propres aux lampes halogènes.

- Un flux lumineux plus important, à consommation égale, obtenu grâce à la température plus élevée du filament

- Une durée plus longue du fait du renouvellement permanent du filament.

- Une quantité de lumière émise constante pendant toute la durée de vie de lampe, l'ampoule ne noircissant pas.